Biographie

Frédéric Verrier Artiste PhotographeFrédéric Verrier né à Orléans.
Descendant d’une lignée d’artistes peintres dont Michel Hubert-Descours .

En 1995 il s’installe définitivement en Bretagne à Saint-Malo et s’y épanouit au gré des marées et des courants.

Il pose ses valises ainsi dans le pays de ses ancêtres et particulièrement de Jeannette Prigent, institutrice à Dinan Trémereuc mariée à Jean-Hubert La Famille (1908-1952). De cette union naîtra Jean-Jacques Hubert La Famille à Trémereuc par Pleslin (Côtes du Nord).

Issu de famille d’artistes et bourgeoise par son père, de la branche « Hubert la Famille » originaire de Bernay, famille de peintres dont une partie des œuvres se trouve au musée de cette ville de l’Eure.

Frédéric Verrier photographe autodidacte débute à 15 ans en 1990 et se passionne pour le portrait.
Son histoire familiale complexe et son enfance lui forgeront une véritable personnalité d’artiste.

Il est subjugué par le regard, les sentiments, les émotions de ceux qu’il photographie et s’efforce systématiquement de les retranscrire fidèlement sur la pellicule.
Frédéric Verrier développe lui-même ses clichés en noir et blanc uniquement.
Son univers est monochrome. Pour lui, ses sujets ne révèlent leurs émotions qu’à travers la monochromie.

Il vend ses premières photographies en 1990 à Orléans lors de mariages, réalise ses premiers portraits hors normes.
En 1999, il s’installe à Combourg et monte son laboratoire dans un vieux wagon frigorifique situé dans son jardin.
Puis vient l’ère du numérique. Frédéric Verrier perd ses repères et ses références.
Il lui faudra plusieurs années avant de réapprendre le métier de photographe par le biais de l’outil informatique et d’en maîtriser toutes les ficelles.

En 2013, il ouvre son studio à Montfort-sur-Meu, région de Saint-Méen-Le-Grand et Rennes. Il succède ainsi à PADRIG, célèbre photographe de Montfort de 1973 à 2012. Président du Groupement National des Photographes Professionnels de la région Bretagne (GNPP),  il était connu en 1981 pour être « le photographe des classes » (Magazine Kodak N° 74 – juillet 1981).

Comme ses ancêtres et son père Jean-Louis Verrier, Frédéric Verrier aime manier le crayon et le pinceau sur Frédéric Verrier Artiste Peintre ainsi certains clichés exceptionnels.

Aujourd’hui encore, il explore l’univers du portrait. Il consacre une grande partie de son temps à expérimenter et cherche sans relâche de nouveaux styles photographiques.

Logo Frédéric Verrier