Ce mois-ci, j’ai le privilège d’accueillir, d’exposer un oeuvre de Connu au studio, à Montfort-sur-Meu. Cette oeuvre présente plusieurs particularités. Elle est réalisée à l’huile sur support en bois de pain brut. Elle représente 2 silhouettes de femmes africaines, vues de dos. La couleur dominante est le beige. L’originalité de cette oeuvre est qu’elle peut se scinder en 2 parties. Soit l’acquéreur les expose côte-à-côte, collées l’une à l’autre, soit légèrement séparées, soit carrément sur deux murs différents. Dans tous les cas, une fois rassemblées, elles forment une scène unique, un paysage unique. Cette peinture appelée simplement « Les deux africaines » fait partie d’une série sur le même thème et le même style. L’artiste expose et peint depuis plusieurs années et reste très discret sur sa biographie et l’ensemble de son travail. Pas de site internet ni de pages facebook ou autre présence sur les réseaux sociaux. D’où mon intérêt pour ce personnage discret mais talentueux. Sa devise à laquelle j’adhère totalement, est basée sur une déclaration de Jean Dubuffet: « Le vrai art est toujours là où on ne l’attend pas. Là où personne ne pense à lui ni ne prononce son nom. L’art déteste être reconnu et salué par son nom. Il se sauve aussitôt ». Sous entendu, je ne dois pas vouloir en savoir trop sur lui, c’est la certitude de ne plus l’exposer. Connu me confie à titre exceptionnel ce double tableau en vente au prix de 65 € (Dimensions: environ 40X40 cm pour l’oeuvre assemblée). Peut-être aurais-je le privilège d’en exposer d’autres, peut-être pas.