Je suis en train de dévorer un nouveau roman : « Les visages » de Jesse Kellerman. Je me régale ! Pour l’anecdote, j’ai découvert ce roman et son auteur, ce dimanche dans une petite librairie de Saint-Cast. On se promenait en famille, l’ambiance paisible du bord de mer et la douce température de ce début d’automne 2017 me relaxait l’esprit et les sens. Nous entamions la rue pietonne »du Duc d’Aiguillon » quand je me suis arrêté devant l’étalage de la discrète librairie « Albert-Etienne » . Le roman de 470 page intitulé « Les visage » a arrêté mon regard. Mon métier de photographe portraitiste aiguise mon appétit sur tout ce qui se rapporte au sujet. Cet auteur talentueux Jesse Kellerman, dans son écriture remarquable, ménage la tension dès les premières pages de son roman. Mais qui est donc cet « artiste » disparu depuis trois mois de son appartement miteux de New-York ? Jesse Kellerman parsème son récit de références artistiques qui me permette d’ouvrir mon horizon, comme le photographe Weegee , l’artiste Robert CrumbJeff Koons, et autres Robert Smithson.